Diagnostic acoustique simplifié

En résumé

Lors d'une réhabilitation à vocation thermique, la qualité acoustique de l’habitat existant n’est généralement pas évaluée dans le cadre des diagnostics préalables. Face à ce risque, l’Association QUALITEL, avec l’aide de la DHUP, a fait développer une méthode de diagnostic qui permet d’évaluer simplement et à coût modéré la qualité acoustique dans l’existant, il s'agit du diagnostic acoustique simplifié.

Enjeux/objectifs

  • Etablir une première évaluation de la performance acoustique de ses logements de manière simple, rapide et peu coûteuse,
  • Constituer un outil d’aide à la décision dans le cadre d’une politique patrimoniale,
  • Evaluer le risque d’émergence des bruits intérieurs qui pourraient apparaître après travaux lors d'une rénovation thermique de la façade.

Le diagnostic acoustique simplifié proposé par QIOS n'a en revanche pas vocation à se substituer aux campagnes de mesures normalisées qui serviront de base aux études du projet de rénovation acoustique.

Déroulé de la mission

Le diagnostic donne lieu a un classement sur quatre niveaux (A à D) :
A : Etat proche de la conformité aux exigences réglementaires du neuf actuel
B : Etat moyen, fonction remplie, présentant des restrictions d’usage
C : Mauvais état, fonction partiellement remplie
D : Insalubre

Le classement est établi pour les cinq types de bruits suivants :

  • bruits aériens extérieurs (mesures directes avec un sonomètre de classe 2),
  • bruits aériens intérieurs (mise en place d’un dispositif particulier d’émission),
  • bruits d’équipement (mesures directes avec un sonomètre de classe 2),
  • bruits d’impact (sur la base de constats visuels et de témoignages des habitants),
  • réverbération des circulations communes (sur la base de constats visuels et de témoignages des habitants).

Missions liées

Référence liée