Étude RT Existant

En résumé

La réglementation thermique des bâtiments existants (RT Existant) s'applique aux bâtiments résidentiels et tertiaires existants engagés dans des travaux de rénovation afin d'améliorer significativement leur performance énergétique. QIOS vous accompagne dans vos projets afin de valider les exigences de cette réglementation.

Enjeux/objectifs

  • Assurer une efficacité énergétique du bâtiment conformément aux normes et à la réglementation RT Existants
  • Optimiser la consommation énergétique du bâtiment
  • Améliorer le confort thermique, dans la mesure de ce qui est possible compte tenu du bâti existant
  • Assurer des performances minimales pour une série de composants (isolation, ventilation, système de chauffage...) si ceux-ci sont modifiés par les travaux de rénovation

Déroulé de la mission

Cette mission réalisée par QIOS vise à vous conseiller sur tout ou partie d'un projet. Elle propose :  

  • Un état des lieux du bâtiment existant afin d'en comprendre le comportement thermique (calcul des déperditions énergétiques, analyse des systèmes...),
  • Pour une rénovation élément par élément, nous ferons l'étude des parois opaques : murs, toiture, planchers, parois vitrées, chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, ventilation, éclairage et ENR
  • La comparaison et donc la proposition de plusieurs scénarios possibles pour répondre aux exigences de la réglementation thermique,
  • Le calcul de l'économie d'énergie après les travaux (consommation globale d'énergie du bâtiment pour les postes de chauffage, d'eau chaude sanitaire, de refroidissement, les auxiliaires, ainsi que l'éclairage).

Les mesures réglementaires sont différentes selon l'importance des travaux entrepris par le maître d'ouvrage (rénovation globale, rénovation élément par élément).

Missions liées

Référence liée

 

Plus d'infos

382,5 € HT /m² pour les logements et 326,25 € HT/m² pour les locaux non résidentiels (au 1er janvier 2017).

La réglementation thermique «globale», pour les bâtiments résidentiels et tertiaires respectant simultanément les trois conditions suivantes :
- bâtiments dont la Surface Hors Œuvre Nette (SHON) est supérieure à 1000m² ;
- bâtiments dont la date d'achèvement est postérieure au 1er janvier 1948 ;
- bâtiments dont le coût des travaux de rénovation « thermique » décidés par le maître d'ouvrage est supérieur à 25% de la valeur hors foncier, ce qui correspond à 322 € HT /m² pour les logements et 275 € HT/m² pour locaux non résidentiels.

L'application de cette réglementation nécessite une étude spécifique.