Perméabilité à l’air des réseaux aérauliques

En résumé

La perméabilité à l'air d'un réseau de ventilation caractérise la quantité d’air qui entre ou sort de manière non contrôlée à travers les parois des gaines de ventilation du réseau. Afin de justifier du niveau atteint de perméabilité, en fin de travaux il convient de faire une mesure ou d'entamer une démarche qualité certifiée.

Enjeux/objectifs

  • La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) ne fixe pas d'objectif en matière de performance du réseau de ventilation pour l'étanchéité à l'air. Néanmoins ce poste doit être étudié et soigné pour plusieurs raisons.

  • Attester du niveau d’étanchéité et de l’absence de dysfonctionnement dans le réseau de ventilation

  • Assurer une bonne qualité de l'air dans son bâtiment et maîtriser la contamination

  • Obtenir un label Effinergie + ou BEPOS Effinergie 2013

Déroulé de la mission

QIOS établit la mesure de perméabilité à l'air des réseaux, conformément à l'arrêté du 1er septembre 2017.
La perméabilité à l'air d'un réseau de ventilation se quantifie par la valeur du débit de fuite traversant les parois des gaines, sous un écart de pression donné. Elle est définie par classe d’étanchéité : A, B et C (C étant la meilleure).
Peuvent être réalisées des mesures annexes (contrôle visuel, mesure des débits aux bouches…).

Missions liées

Référence liée

Plus d'infos

La mission de mesure de perméabilité à l'air des réseaux, conformément à l'arrêté du 11 décembre 2014, doit être réalisée conformément au fascicule de documentation FD E 51-767 et ses normes associées. Ces documents sont soumis au copyright et sont disponibles auprès de l'AFNOR. Dans ce contexte, à partir du 1er septembre 2017, toutes les mesures de perméabilité à l’air des réseaux de ventilation permettant de justifier la classe d’étanchéité des réseaux dans le calcul réglementaire RT 2012 devront être réalisées conformément au FD E51-767 (2017) révisé. Les modalités d'échantillonnage et le contenu du rapport permettant de justifier de la mesure devront se faire selon les annexes du FD E51-767. Le contrôle visuel des installations de ventilation, quand il est réalisé, doit s'appuyer sur un protocole. Dans le cas des bâtiments résidentiels, le projet de recherche PROMEVENT (2014-2016) a défini un protocole pour le contrôle des systèmes de ventilation.