Prendre en compte et améliorer la qualité de l’air intérieur (QAI) dans le résidentiel

En résumé

La qualité de l’air en espace clos est plus mauvaise que celle d’un espace ouvert. Cette pollution est spécifique et s’explique par les produits et matériaux de construction intérieurs, par l’ameublement et les objets de notre quotidien qui émettent de nombreuses substances, par nos activités et pratiques et enfin par une mauvaise ventilation.
En tant qu'expert, QIOS vous accompagne dans l'amélioration de la qualité de l'air de vos espaces fermés, en vous conseillant lors de la conception de votre logement, ou en phase de réception par des mesures et analyses.

Enjeux/objectifs

  • Assurer une bonne qualité de l'air intérieur dans le bâtiment

  • Assurer un environnement sain aux habitants et ainsi améliorer le bien-être personnel et la santé

  • Anticiper d’éventuelles obligations réglementaires en matière de Qualité de Air Intérieur dans le domaine du logement

  • Faire progresser la connaissance et la compétence des équipes de maîtrise d’ouvrage

  • Evaluer les performances atteintes de ses opérations de construction

Déroulé de la mission

La mission comprend :

  • L'évaluation dès la phase PC des impacts de l’environnement sur l’opération future : implantation, orientations, espaces verts, matériaux, produits et équipements envisagés). Les contrôles opérés permettent d’engager des réflexions quant à la pertinence des dispositions constructives, au choix des matériaux et aux équipements retenus.  Ceci impacte les pratiques et la prescription et permet de mettre en œuvre des actions correctives.
  • La mesure de la QAI avant la réception : mesure des polluants d’origine extérieure (dioxyde d’azote, benzène, particules fines, radon) et d’origine intérieure (formaldéhyde, COV totaux, monoxyde de carbone si source interne de combustion). Le rapport élaboré par QIOS précisera les valeurs identifiées, les méthodes de prélèvement et d’analyse, les stratégies d’échantillonnage et les valeurs sanitaires de référence.
  • Le contrôle du bon fonctionnement du système de ventilation. Le diagnostic ventilation est un élément clef du bilan final en vue d’une livraison des logements en phase avec les attentes (bon fonctionnement, qualité de la réalisation, conformité des débits d’air…).
  • L'évaluation du comportement des usagers quant à l'utilisation des équipements mis à leur disposition, leurs activités et habitudes dans le bâtiment.  
  • La mise en place d'actions de sensibilisation de vos équipes par l'information, voire la formation aux enjeux, impacts, pratiques et règles spécifiques pour ce domaine.